Octavie Baculard et Emeline Stievenart sont intervenues sur le thème : "Evaluer l'impact social, c'est possible et utile ! Illustration via deux projets soutenus par la Fondation Caritas."

Petit déjeuner Fondation Caritas 

"Evaluer l'impact social, c'est possible et utile !"

Lundi 8 septembre 2014 - Secours Catholique, 106 rue du Bac 75007 Paris

Octavie Baculard et Emeline Stievenart sont intervenues sur le thème : "Evaluer l'impact social, c'est possible et utile ! Illustration via deux projets soutenus par la Fondation Caritas."

 

Ce petit-déjeuner a été l'occasion de présenter les étapes clés d'une démarche évaluative à travers deux cas concrets : l'ASMU et Solidarauto 49.

 

Soutenu par la Fondation Caritas pendant 3 ans, ASMU, programme d'Action Sociale en Milieu Urbain en Côte d'Ivoire, propose une formation professionnelle aux métiers de l'artisanat à des jeunes issus de familles démunies. L'évaluation basée sur l'approche SROI (retour social sur investissement) s'est attachée à répondre à une question principale : les actions d'ASMU contribuent-elles à l'autonomie financière et au développement des compétences sociales et humaines des jeunes sortis du système scolaire?

 

L’association Solidarauto 49 s’attèle au problème d’accès à la mobilité des personnes en situation de précarité en leur permettant d’acheter ou de faire réparer un véhicule à un prix abordable dans son garage à Angers. La Fondation qui soutient le projet depuis sa création a souhaité évaluer l’efficacité de la réponse apportée : dans quelle mesure accéder au garage S49 contribue à sortir de la précarité ? L’évaluation s’est déroulée en deux temps : des entretiens qualitatifs puis un questionnaire quantitatif.